Consulter nos archives / Consult our archives

La majorité des documents conservés par le Centre d'archives et de documentation de l'ACHF sont disponibles pour consultation.

Most of the documents kept by the ACHF Archives and Documentation Center are available for consultation.

Fonds Matthew Neilson – P141

1873-1911, 1973 – Env. 0,06 m de documents textuels et autres documents.

Notice biographique

Matthew Neilson est né en 1852 à Almonte, Comté de Lanark, en Ontario. Il est le quatrième enfant de James Neilson et de Marion McFarlane, mariés en 1845. John Neilson et Agnes Wilson, les grand-parents de Matthew Neilson, sont arrivés de Paisley, en Écosse, pour s’établir dans le canton de Ramsay en 1821. Matthew Neilson fait ses études à l’école secondaire d’Almonte et gradue vers 1875. Il entreprend ensuite une carrière d’arpenteur qui l’emmènera à travailler pour plusieurs compagnies. Il travaillera entre autres pour la Kingston and Pembrooke Railway Company, pour le Prince Edward Railway et pour le Chicago, St-Paul, Minneapolis and Omaha Railway. En 1881, il participe au travail d’arpentage de la section des Prairies du Canadien Pacifique, jouant ainsi un rôle dans le tracé du premier chemin de fer intercontinental du Canada. Il sera aussi chef-ingénieur du Regina, Long Lake and Saskatchewan Railway et du Calgary and Edmonton Railway, ingénieur de division pour le Canadien Pacifique pour la ligne passant à travers le Maine, président de la Saint John Railway, Gas and Electric Company, administrateur de la Mexican Light, Heat and Power Company, vice-président et administrateur général de l’Alberta Central Railway, ainsi qu’ingénieur consultant pour plusieurs compagnies. En 1885, il épouse Mary Givens, qui lui donnera un fils, Steven. Il décède à Westmount, Québec, le 21 janvier 1912, à l’âge de 59 ans.

Historique de la conservation

Les documents ont été donnés aux Archives de l’Association Canadienne d’Histoire Ferroviaire par Mme Louise Davies, résidente de London, Ontario. Matthew Neilson était l’arrière-grand-père du côté maternel de son mari, M. Garry Davies.

Portée et contenu

Le fonds témoigne de la vie personnelle de Matthew Neilson mais surtout de sa carrière en tant qu’arpenteur et ingénieur pour différentes compagnies. On y retrouve des informations sur la vie dans les camps d’arpentage dans l’Ouest du Canada à la fin du 19e siècle et sur les travaux qui y sont effectués, sur des collègues de travail et des dirigeants de compagnies. On y retrouve aussi des informations sur des lieux précis ou sur des événements de l’époque. Le fonds illustre le fonctionnement de plusieurs compagnies ainsi que l’estimation de coûts de certains projets. Il illustre également les divisions géographiques, les tracés de lignes de chemin de fer, la construction de dalots, de viaducs en bois, de remise à charbon et de bâtiments à une section avec salle d’attente et hangar à marchandise. Plusieurs compagnies sont mentionnées : l’International Railway of Maine, l’Alberta Central Railway, l’Atlantic & North West Railway, le Canadian Pacific Railway, le Manitoba & Western Railway, le Calgary & Edmonton Railway, le New Brunswick Southern Railway, le Lang-Caswell Cobalt Mines Limited, le Winniped & Hudson Bay Railway, le Levis County Railway, le Manitoba and North Western Railway, le Kingston and Pembrooke Railway, le Prince Edward Railway, le Chicago, St-Paul, Minneapolis and Omatha Railway, entre autres.

Le fonds contient des photographies de Matthew Neilson et de membres de la Canadian Society of Civil Engineers, des articles de journaux et un texte portant sur Matthew Neilson, des livres, des carnets de notes de travail, des journaux personnels relatant le travail et la vie quotidienne de Neilson de 1876 à 1895, des livres de correspondance contenant des lettres personnelles et des lettres d’affaires, des rapports sur la situation actuelle de compagnies ferroviaires ou autres, les améliorations suggérées et les coûts estimés ainsi que des factures de construction. Le fonds regroupe aussi des affiches illustrant des événements du début du 20e siècle. Il contient également plusieurs cartes géographiques du Canada, principalement de l’Ouest du pays, ainsi que des plans techniques de dalots, de viaducs et de bâtiments.

Source du titre composé propre

Le titre est basé sur le créateur du fonds.

État de conservation

Plusieurs documents sont fragiles ou très fragiles ; ils sont pliés, le papier est friable ou déchiré.

Collation

Le fonds contient aussi 19 carnets de notes (12×18 cm ou plus petit), 4 livres (19×25 cm ou plus petit), 42 dessins d’ingénierie et techniques (69×790 cm ou plus petit), 19 cartes géographiques, 7 photographies (1:13×19 cm, 6:15×23 cm), 3 affiches (1:48×118 cm, 2:53×69 cm) et 2 livres de correspondance.

Source immédiate d’acquisition

Les documents ont été donnés aux Archives en juillet 2010 par M. Gary Davies, arrière-petit-fils de Matthew Neilson, par l’entremise de son épouse, Louise Davies.

Langue des documents

Les documents sont en anglais.

Instrument de recherche

Un inventaire des cartes et des plans est disponible.

Accès de provenance

Neilson, Mathew

Accès de titre

Neilson, Mathew

Demande en ligne